4482 visites

Bookmark kezako ?

L’orchidée

Ma Kiang Lan

D’où vient ce vent au parfum d’orchidées
Pour lui je vais braver le froid du printemps
Trop pauvre pour acheter des fleurs
J’en peins une sur une feuille de papier

D’une vraie fleur solitaire sur sa tige
Nul n’a pitié
Mais celle que j’ai peinte
Ne craint ni le vent froid, ni la pluie oblique.


Powered by SPIP