6344 visites

Bookmark kezako ?

Le chien, le coq et le renard

Charles Perrault

Le chien , avec un coq, entreprit un voyage ;
D’abord dans un même arbre ils passèrent la nuit.
Le coq monta sur les plus hauts branchages ;
Le chien dans le trou creux établit son réduit.
Dès le matin le coq fit son ramage ;
Aussitôt un renard, de bonne heure éveillé,
Vint à lui, le pria de vouloir bien descendre,
Disant que de son chant surpris, émerveillé,
plus longuement il ne pouvait attendre,
Qu’il voulait embrasser l’aimable musicien
Qui venait de chanter et de chanter si bien.
Le coq, qui reconnut sa louange traitresse,
Lui dit avec la même adresse :
"Je n’ai pas de plus grand désir
Que de vous donner du plaisir ;
Mais, si vous voulez que je sorte,
Il faut éveiller le portier,
Afin qu’il nous ouvre la porte ;
Oserai-je vous en prier ?"
Le chien au premier coup sortit de sa demeure ;
Le malheureux renard pensa mourir de peur ;
Il fuit, le chien le prit et l’étrangla sur l’heure.

C’est le vrai droit du jeu de tromper le trompeur.


Powered by SPIP