9351 visites

Bookmark kezako ?

Le bélier piqué par une abeille

Mancini-Nivernois - XVIIIème siècle

Certain bélier, d’humeur farouche et fière,
Par une abeille fut piqué ;
Son orgueil en fut choqué.
Droit au logis de l’ouvrière
Avec fureur il s’avança.
Et tout d’abord il l’enfonça,
Heurtant la tête la première,
Comme on sait que c’est la manière
De ces messieurs ; il renversa
Cire et gâteaux, la ruche entière.
L’essaim dans l’air se dispersa ;
Mais, en partant, chaque abeille laissa
Cuisante ampoule au nez du sire.
Il en souffrit un vrai martyre,
Et reconnut à ses dépens
Que l’on n’a pas grande cervelle
Quand, pour une mince querelle,
On s’en va choquer tant de gens.

(JPG) (JPG) (JPG)


Powered by SPIP