2387 visites

Bookmark kezako ?

Belaud chasseur de rats et de souris

Joachim du Bellay - XVIème siècle

Belaud savait mille manières
de les surprendre en leurs tanières,
Et lors leur fallait bien trouver
Plus d’un pertuis pour se sauver :
Car oncques rat, tant fût-il vite,
Ne se vit sauver à la fuite
Devant Belaud. Au demeurant,
Belaud n’était pas ignorant :
Il savait bien, tant fut traitable,
Prendre la chair dessus la table,
J’entends, quand on lui présentait,
Car autrement il vous grattait,
Et avec la patte friande
De loin muguetait la viande.
Belaud n’était point mal-plaisant,
Belaud n’était point mal-faisant,
Et ne fit onq plus grand dommage
Que de manger un vieux fromage,
une linotte et un pinson,
Qui le fâchaient de leur chanson.

(JPG) (JPG) (JPG)


Powered by SPIP