5268 visites

Bookmark kezako ?

La diversité des arbres...

Gustave Flaubert

La diversité des arbres faisait un spectacle changeant.
Les hêtres, à l’écorce blanche et lisse, entremêlaient leurs couronnes ; des frênes courbaient mollement leurs glauques ramures (1) ; dans les cépées (2) de charmes, des houx, pareils à du bronze se hérissaient ; puis venait une file de minces bouleaux, inclinés dans des attitudes élégiaques (3) ; et des pins, symétriques comme des tuyaux d’orgue, en se balançant continuellement, semblaient chanter.
Il y avait des chênes rugueux, énormes, qui se convulsaient (4), s’étiraient du sol, s’étreignaient (5) les uns les autres, et, fermes sur leurs troncs, pareils à des torses, se lançaient avec leurs bras nus des appels de désespoir, des menaces furibondes, comme un groupe de Titans immobilisés dans leur colère.

(JPG)
Hêtre
(JPG)
Bouleau
(JPG)
Chêne
(JPG)
Pin


(1) ramure : ensemble des branches et des rameaux d’un arbre.
(2) cépée : touffe de jeunes tiges sortant de la souche d’un arbre coupé.
(3) élégiaque : triste, mélancolique, plaintif.
(4) se convulser : s’agiter par un mouvement violent et involontaire.
(5) s’étreindre : se serrer fortement à l’aide des mains ou des bras.


Powered by SPIP